• fmontalant

Crédit vendeur : tout ce qu'il faut savoir.

Dernière mise à jour : 13 janv. 2020

Le crédit vendeur, facilité de paiement accordée par le vendeur au repreneur, est une formule de financement qui peut présenter des avantages pour les deux parties.

Lors de l'achat d'une entreprise ou d'un fonds de commerce, il peut être opportun d'en faire usage.

V&F Expertise Comptable, crédit vendeur

Dans le cadre d'une reprise d'entreprise ou d'un rachat de fonds de commerce, le crédit vendeur permet à l'acquéreur de payer une partie du prix en plusieurs fois. 

En d'autre terme, le cédant fait crédit d'une partie du prix de cession et conscent donc un prêt au repreneur.


Avant toute opération d'achat/vente d'entreprise ou d'un fonds de commerce, rapprochez vous de votre expert comptable afin d'optimiser et sécuriser l'opération. Ce sera également l'occasion d'en simuler son financement.

  • Crédit vendeur : qu'est-ce donc ?

Le crédit vendeur est un acte authentique qui doit être impérativement rédigé devant notaire. S'agissant d'un accord entre deux parties, tout est envisageable. Néanmoins, en règle générale, le crédit vendeur porte sur environ 30 à 50 % du prix de cession et il est consenti sur une durée d'un à trois ans. le solde exclu du crédit vendeur est versé immédiatement, lors de la conclusion de l'accord. Ce dernier peut prévoir un taux d'intérêt librement fixé par les parties.


  • Crédit vendeur : avantages pour le cédant.

Le crédit vendeur peut présenter un intérêt majeur pour le cédant qui l'accorde puisqu'il lui permet d'étaler le paiement de son impôt sur la plus-value de cession au rythme des paiements du repreneur. Ainsi, le vendeur bénéficiera, selon sa situation, d'une optimisation de l'impôt dû, notamment par le jeu des différentes tranches d'imposition à l'impôt sur le revenu.

L'imposition des plus-values de cession est complexe et diffère selon les cas. Rapprochez-vous de votre expert comptable pour l'évaluer et l'optimiser.

  • Crédit vendeur : avantages pour le repreneur.

Tout comme pour le vendeur, le crédit vendeur peut présenter un intérêt majeur puisqu'il permet de bénéficier d'une souplesse de financement.

Le risque lié au financement de l'opération de rachat est réparti entre le vendeur (crédit vendeur) et la banque (pour le solde).

Le coût du financement en crédit vendeur sera librement fixé entre les parties.


Par ailleurs, l'obtention par le repreneur d'une crédit vendeur témoigne d'une confiance accordée au projet du repreneur. En effet, la prise de risque du cédant confortera les salariés restant et la banque quant à la capacité de reprise de l'acheteur.


Vous avez pour projet de racheter une entreprise ou un fonds de commerce ? Le crédit vendeur est une option à étudier, selon les cas, et peut faciliter le montage financier de votre projet. Demandez conseil à votre expert comptable.

NB : Restaurateurs, commerçants ?  Consultez également nos articles

"Location-gérance de fonds de commerce : tout ce qu'il faut savoir".

"Terrasses chauffées : est-il encore judicieux d'y investir ?"

"Caisses enregistreuses : la réglementation"








Notre Cabinet d'expertise comptable, situé à Paris, vous accompagne et vous conseille lors du rachat ou de la vente d'une entreprise ou d'un fonds de commerce. N'hésitez-pas à nous solliciter.


V&F Expertise Comptable

507 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout